A la croisée des climats méditerranéen et montagnard, la Vallée de la Drôme possède une richesse botanique incroyable : vous y retrouverez des plantes typiquement alpines comme le genévrier, l’arnica ou le pin sylvestre, et des plantes typiquement méditerranéennes, comme la lavande, le thym ou l’hélichryse.

Ce paysage drômois est forgé par des paysages colorés et odorants qui marquent les portes d’entrée de la Provence.
La tradition autour de la culture de cette plante aromatique, qui remonte à plus d’un siècle, a évolué avec l’ingéniosité humaine et se conjugue aujourd’hui avec une recherche scientifique de haut niveau. 

Saviez-vous qu’il n’existe pas qu’une seule variété de lavande ? Lavandin, lavande aspic, lavande vraie…

Comment reconnaître les différentes espèces de lavande ?

Aspic (Lavandula latifolia) : Ses larges feuilles et ses longues hampes florales avec plusieurs épillets la différencient de la lavande fine.

Lavande Fine (Lavandula angustifolia) : Aussi appelé Lavande officinale ou Lavande vraie est l’espèce de lavande ayant le plus de propriétés médicinales (d’où l’adjectif « officinale », qui signifie qu’une plante peut être utilisée comme médicament et qu’elle était par conséquent en vente dans les officines, ancien nom des pharmacies). Ces vertus sont reconnues depuis l’Antiquité : elle peut être utilisée comme calmant, antidépressif et sédatif, comme antalgique, anti-inflammatoire,antiseptique et cicatrisant. Elle est également antibactérienne. Elle ne pousse qu’à partir de 700 à 800 mètres d’altitude, dans les montagnes sèches méditerranéennes. Comment la reconnaître ? La couleur des plants varie du blanc bleuté au bleu intense. Chaque plant est génétiquement différent de son voisin, ils ne sont donc pas tous identiques et réguliers. Elle est souvent cultivée selon les règles de l’agriculture bio, afin de préserver ses vertus, ce qui fait que, en l’absence d’utilisation de pesticides, on trouve souventd’autres espèces entre les plants (herbes, coquelicots, etc…), apportant une touche verte.

Période de floraison : la lavande vraie fleurit en général de mi-juillet à fin août.

Lavandin : Le lavandin est un hybride. Il possède beaucoup moins de propriétés médicinales que la lavande vraie mais offre un rendement beaucoup plus important pour la production d’huile essentielle (là où 1 hectare de lavande vraie produit 15 kg d’huile essentielle, le lavandin en produit 100 ! ). Il est donc très utilisé en parfumerie et dans les produits de consommation courante (savons, gels douche, lessives, etc…), car son huile essentielle coûte logiquement bien moins cher que celle de la lavande vraie. Comment le reconnaître ? Dans un champ de lavandin, chaque plant est identique à son voisin car il est multiplié par bouturage, ce qui en pleine floraison donne des vagues bleues très régulières. Il est souvent traité, ce qui implique qu’il n’y a pas de « mauvaises herbes » poussant entre les rangs : la couleur bleue est donc uniforme et très photogénique.

Période de floraison : le lavandin fleurit en général de mi-juin à mi-juillet.

Vous recherchez des champs de lavandes dans la Vallée de la Drôme ?

(SVP ne pas entrer dans ces champs !  Points de vue uniquement pour des photos)

Choisissez un hébergement à deux pas des lavandes

Aouste sur Sye 

Beaufort sur Gervanne

Divajeu

Francillon sur Roubion

Mirabel et Blacons

Piégros la Clastre

Rimon et Savel

Saoû

Lavande et bien-être

De part ses nombreuses propriétés médicinales la lavande est une plante fort utilisée pour le bien-être. En sachet sous l’oreiller pour favoriser le sommeil, dans les armoires pour éloigner les insectes, en huile essentielle comme premier remède des bobos, en produits de soins sous de nombreuses … la lavande tient une place privilégiée dans le coeur et la pharmacie des amateurs de plantes médicinales.

Vous pouvez vous en procurer à Ladrome laboratoire

©Ariel Yannay-Shani

© Ariel Yannay-Shani

Lavandes à Saoû