Nos villages perchés Mirabel et Blacons

Mirabel, village fortifié et perché, datant du Moyen Âge, possession de l’évêque de Die, dont l'enceinte a été démantelée en 1586.
Blacons, en 1818, la famille Lombard-Latune crée la fabrique de papier fermée en 1972.

Village fortifié et perché, Mirabel est cité pour la 1ère fois en 1165 dans le cartulaire de l’évêque de Die (inventaire de ses possessions), sous le nom de « castrum de Mirabel ». Pendant la guerre dite des épiscopaux entre le comte de Valentinois et l’évêque de Die, Mirabel fut fortifié. Le castrum sera démantelé en 1586. Au 17e siècle, un territoire près de la Gervanne semble inhabité à l’exception de l’ancien moulin de l’évêque. Armand de Forest de Mirabel de Blacons, descendant de la fille du dernier seigneur de Mirabel, donne son nom à ce petit territoire qui lui appartient. Blacons sur Drôme est né. L’appellation Mirabel et Blacons ne date que de 1805. Au 19e siècle, Mirabel et Blacons s’industrialise avec la papeterie qui rivalise avec celle de Canson et Montgolfier. Au début du 20e siècle, la mairie est transférée de Mirabel à Blacons, peu à peu les villageois quittent Mirabel. A Blacons, les anciens bâtiments de la papeterie ont été réhabilités par la commune. Ils abritent la mairie, la salle polyvalente, des associations et des logements.
Lire plus

Types

  • Site et monument historiques

Types

  • Patrimoine historique
  • Ville / Village

Itinéraire

Altitude

220 m

Tarifs

En accès libre

Accès

Environnement

  • A la campagne
  • Vue sur fleuve ou rivière
  • Vue montagne

Vous aimerez aussi

Commerces

Galerie Duvert

Crest

Meublés et Gîtes

Le Verger de Soyans

Soyans

Meublés et Gîtes

Le Lavandin 2

Beaufort-sur-Gervanne