Patrimoine culturel Village de Plan de Baix

Origine préhistorique, gauloise et romaine.Au Moyen Âge, il y a trois fiefs, le Brion, le Baix et la Bâtie.Les protestants, en majorité se réunissaient dans des grottes.Les seigneurs sont resté jusqu'à la révolution française.Aujourd'hui commune agricole.

En 500 avant notre ère, on note une présence gauloise. Ce sont eux qui nomment le pays avec du vocabulaire celtique, Baix (la source), Brion (le lieu perché) et Vellan (Montagne du vent). Les romains s'installent sur le site. Il y a une continuité dans l'occupation du site jusqu'au Haur moyen âge. Il y a 3 fiefs : - Le château du Brion, il devait se dresser sur le Vellan, cité une fois en 1212. - Le château de Baix, fief des Poitiers, Comte de Valentinois, est mentionné dès 1191. - La Bâtie de Baix ou de Poncet, s'étendait autour du château actuel. Le terme de Plan de Baix n'apparaît qu'au début du 16e siècle, lorsque les deux fiefs sont unis sous le même seigneur. Le village est majoritairement protestant, les protestants doivent se cacher pour exercer leur culte, souvent dans des grottes. Les seigneurs de Montrond sont resté à Plan de Baix de 1650 jusqu'à la révolution française. Au 19e siècle, il y avait 394 habitants, le village vivait seulement de l'agriculture. Lors de la 2nd Guerre Mondiale, Plan de Baix se fait bombarder lors d'un raide aérien. Un monument aux morts rend hommage aux résistants de la Vallée de la Gervanne. Aujourd'hui Plan de Baix est une terre d'accueil avec de nombreux hébergements, dont une ancienne colonie de vacances fondé en 1933, qui devient maison familiale en 1938 et connu aujourd'hui sous le nom de l'Eterlou. La commune de 144 habitants est encore en majorité agricole.
Lire plus

Types

  • Site et monument historiques

Types

  • Patrimoine historique
  • Ville / Village

Accès

Environnement

  • A la campagne

Vous aimerez aussi

Hôtel - Restaurant

Hôtel du Midi

Beaufort-sur-Gervanne

Activités sportives

Randonnées avec « A fleur d’âne »

Beaufort-sur-Gervanne